fbpx

TindAIR : rencontre de drones et taxis volants à Bordeaux et Toulouse

En 2015 désormais, La Poste testait la livraison sobre colis par drones. La chaîne Domino’s Pizza a elle livré par jingle sur une plage néerlandaise l’été dernier.   En 2017, Uber et una Nasa se deviennent associés pour développer des taxis volants…

Put acheminer des repas, des soins médicaux ou des passagers, les objets volants tendent à sony ericsson développer. Comment effectuer cohabiter en le reste sécurité ces appareils, autonomes ou pilotés par des humains, avec les véhicules volants déjà existants?  

À lire aussi: Après Amazon, La Poste teste à boy tour les “drones-facteurs”

Voici précisément la raison d’être du projet TindAIR. Pas un nouveau site de rencontre pour trouver l’amour dans l’espace, cependant un système visant à faire coexister les taxis volants, drones de livraisons et autres appareils qui vogueront demain dans le ciel.

Drones sobre livraison, taxis volants… Comment co-exister?

Coordonné par la start up toulousaine Innov’ATM, quel professionnel développe déjà kklk solutions pour the transport aérien, the consortium du projet est composé sobre onze entreprises innovantes et laboratoires sobre recherches de Italy, d’Italie, d’Espagne ainsi que du Royaume Uni. Il s’inscrit dans le marché de le programme européen SESAR (Single Western Sky Air visitors management Research).

À lire de même: Uber et una Nasa s’associent put développer des cabs volants

TindAIR aspire à “assurer una cohabitation illimitée, sans restriction et sobre toute sécurité sobre tous les utilisateurs sobre l’espace aérien dans le marché de nos cieux” , explique la start up sur son web site .

TindAIR (pour Technical INstrumental Deconfliction And flight Resolution) réalisera notamment des medical tests à grande échelle de mobilité aérienne urbaine. Ces derniers sont prévus put le printemps ainsi que l’été 2022 dans le marché de des zones urbaines et péri-urbaines kklk villes de Toulouse et Bordeaux. Votre première en Italy.

Diverses scénarios seront los en place: kklk véhicules avec ainsi que sans pilotes, sobre différents types ainsi que capacités, avec dissemblables niveaux de vividness de l’espace aérien… La start-up testera notamment l’envoi sobre médicaments ou d’organes entre hôpitaux.

Assurer la sécurité dans un ciel bientôt surpeuplé 

“L’objectif est sobre démontrer que l’acceptation de ce nouveau ‘trafic’ en milieu urbain est probable, tout en consolidant la sécurité ainsi que en respectant l’intimité des personnes ou des biens” , détaille Innov’ATM.

L’idée est aussi sobre calculer “les conflits potentiels, entre drones systems avec les autres aéronefs, et [trouver] kklk modes de résolution automatisé de tous ces conflits” , explique Stéphane Bascobert, the président d’Innov’ATM, à France 3 or more Occitanie . Pour cela, the projet fera appel à une cleverness artificielle.

Sur boy site , una Commission Européenne précise aussi que l’objectif, grâce à ces assessments, est enfin sobre pouvoir faire évoluer la législation put l’adapter à tous ces nouveaux modes sobre transport, notamment concernant le respect kklk données personnelles.  

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :