fbpx

Toyota échappe pour le moment à la pénurie de semi-conducteurs


Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

La situation se révèle être la même pour chacun, mais Toyota a été mieux préparé. Ce groupe automobile nippon est moins installé que ses pairs par la pénurie des pays du globe de semi-conducteurs, ceci composant électronique nécessaire pour les véhicules ultramodernes. Pire alors succinct d’autres marques disent des prix lequel vont augmenter afin de compenser la crise covid, Toyota affiche de bing insolents. «  Une incroyable collection de vents opposés s’est abattue en ce qui concerne l’industrie automobile internationale depuis l’an nouveau: la pandémie concernant le coronavirus suivie de pénurie de semi-conducteurs, des aléas atmosphériques en Amérique de ce Nord et dans Taïwan au début touchant à cette année, et le Japon l’incendie subsidiaire en mars d’une usine de semi-conducteurs de Renesas, indispensable fournisseur de l’industrie automobile. Malgré ceci, Toyota a hors circuit ses objectifs dans ventes en espace sur son exercice 2020/21 clos bout mars (9, 92 millions de véhicules écoulés au complet pour toutes les marques) et vise 10, 55 quantités astronomiques d’unités en 2021/22, selon le présenté de ses résultats annaux publiés mercredi   » explique  l’Agence France urge .

Une des justifications pour cette situation vient proposent un l’expérience des entrée que le domaine a acquis on trouve dix ans lors de l’accident de Fukushima. Après l’incident, l’industrie du pays avait connu de vastes secousses avec des chaines d’approvisionnements brisées. «  Le éléphant nippon a enclenché à l’époque dans passer en annonce tous ses fournisseurs, jusqu’aux plus indirects. Cela lui a autorisé d’acquérir une connaissance véritablement approfondie de la chaîne d’approvisionnement, afin de réagir plus rapidement en cas dans crise. Ainsi Toyota “était bien plus pratique préparé que n’importe quel autre édificateur automobile dans le monde” à la pénurie qui nous donne notre identité de puces électroniques, estime M. Richter, (un expert de secteur NDLR) interrogé par l’AFP. “Ce travail post-Fukushima, personnes l’a tous fait”, assure à l’AFP un puit proche d’un différent constructeur automobile nippon. “Mais Toyota se révèle être celui qui l’a fait le mieux, laquelle l’a maintenu” au sein de la durée, reconnaît une source, partagée chez admiration et jalousie.   »

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Les dernières publications :