fbpx

« Traitement des données : savoir où va votre temps » 2 experts vous livrent leurs conseils


Des indépendants aux PME-ETI, des startups aux grands groupes, toutes les entreprises sont confrontées à la question des “business insignes”. En analysant les données sur leurs équipes, budgets et projets, notamment à travers le suivi du temps de travail, les entreprises peuvent nettement améliorer leurs performances. Pourtant, l’analyse de ces données est souvent négligée dans les petites et moyennes entreprises. Yves Hiernaux et Mic Cvilic ont co-fondé BeeBole, une solution de suivi de temps adaptée aux besoins des PME. Ils ont répondu à nos questions :

Quelles sont les problématiques des PME en matière de business insights ?

Yves Hiernaux : Les PME et ETI sont confrontées aux mêmes problématiques d’analyse de données (business insights) que les grandes entreprises ou les indépendants : il s’agit avant tout de pouvoir mesurer la rentabilité du temps de travail des équipes, le ROI des budgets alloués aux différents projets, en lien avec les résultats de l’entreprise.

Pourquoi le temps de travail est-il la mesure clé de la performance des projets ?

Mic Cvilic : Contrôler les coûts et les dépenses, ajuster la charge de travail des équipes ou perfectionner ses méthodologies : tout cela passe par un suivi du temps passé sur les projets. C’est à cela que vous aide une solution de feuille de temps telle que BeeBole : être mieux armé pour attribuer les tâches, éviter les dépassements de budget ou encore anticiper les absences et congés.

Pouvez-vous citer un exemple concret ?

Yves Hiernaux :  Imaginons un consultant dans une petite agence de communication. Cette personne travaille sans doute sur plusieurs projets en parallèle, avec des budgets et des temps de travail variables. Utiliser un logiciel de gestion de temps permettra aux dirigeants de l’agence de suivre les heures de travail passées par les équipes sur chaque client ou projet. Mais aussi de comparer les différents projets pour en évaluer la rentabilité, ou encore de mesurer la part de chaque projet dans le chiffre d’affaires global de l’entreprise.

Comment exploiter les données récoltées ?

Mic Cvilic : Demander à ses salariés de remplir des feuilles de temps est souvent perçu comme fastidieux et une contrainte superflue. Mais c’est du temps gagné ! Cela offre des données extrêmement précieuses à l’entreprise. L’utilisation la plus stratégique de la feuille de temps réside en effet dans la planification à long terme ! En suivant votre activité et celle de vos équipes, votre entreprise n’aura plus aucun mystère pour vous. A terme, les données récoltées vous permettront d’ajuster les budgets, temps et équipes alloués à vos projets, et d’améliorer l’efficacité de votre entreprise dans son ensemble.

Pourquoi avez-vous lancé BeeBole ?

Yves Hiernaux : Nous avons créé BeeBole en 2008. A l’époque, Mic et moi travaillions tous les deux dans le conseil et le développement de logiciels RH, avec comme clients des grands groupes partout dans le monde. Pour faire simple, je les conseillais et Mic dirigeait l’équipe produit qui développait les fonctionnalités dont ils avaient besoin. Mais ce qui fonctionne pour les grands groupes ne fonctionne pas toujours pour les PME… En 2008, il n’existait pas de solution de suivi de temps réellement adaptée aux petites et moyennes entreprises. La plupart des outils sur le marché étaient soit trop complexes, soit trop chers, voire les deux. On a donc décidé de créer BeeBole.

Quelle place occupent les entreprises françaises chez BeeBole ?

Mic Cvilic : La France est l’un de nos marchés clés. Avec deux cofondateurs francophones et une équipe internationale, se tourner dès le départ vers le marché français nous a paru comme une évidence. Le premier client français date de 2011, quelques mois après le passage de BeeBole d’une solution gratuite à une offre payante destinée aux entreprises.

Un conseil pour les PME françaises ?

Yves Hiernaux : oubliez les feuilles de temps sur Excel ! Il existe de nombreuses solutions innovantes sur le marché qui vous permettent d’aller bien plus loin dans le traitement de vos données, sans que cela ne demande plus de temps à vos salariés. Vous en récolterez les fruits plus rapidement que ce vous pourriez imaginer.


Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Les dernières publications :