La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

« Truth social », la réponse de Donald Trump à son bannissement des réseaux sociaux


DR

Si c n’est aujourd’hui, c’est en tout cas imminent. Annoncé depuis des mois comme la réponse de l’entourage de Donald Trump à son exclusion des réseaux sociaux, « Truth social » est sur le point de s’ouvrir au grand public. « Les supporters de Donald Trump auront-ils bientôt accès au réseau social de l’ancien président américain ? L’application Truth Social devrait être disponible dès le 21 février sur l’App Store d’Apple, selon Reuters. L’agence de presse a en effet pu consulter un échange entre les testeurs de ce réseau social et son chef produit, qui a évoqué cette date » relaye Le Figaro.

On se souvient de l’usage assidu et préférentiel de Twitter de Donald Trump. Durant sa première campagne pour la présidence puis pendant son mandant, il avait fait des phrases assassines et messages à chaud sa marque de fabrique. Jusqu’aux troubles de janvier 2021 durant lesquels ses messages remettant le bon déroule des élections avaient électrisé certains opposants. Puis donné lieu à son exclusion. « Concrètement, le réseau social de Donald Trump devrait reprendre les fonctionnalités phares de Twitter, dont l’ancien président était un utilisateur compulsif avant son élection en 2016 puis durant son mandat. Les utilisateurs pourront ainsi poster des «Truth» – équivalents des Tweets – et des «Retruth», c’est-à-dire des partages de publications d’autres comptes. Ils pourront également s’envoyer des messages privés, recevoir des notifications quand certaines personnes publient un nouveau «Truth» ou encore bloquer des utilisateursLe 15 février dernier, le fils de l’ancien président républicain a publié, sur Twitter, «le premier post de Donald Trump sur ‘Truth Social’». Donald Trump y écrit: «Soyez prêts! Votre président préféré vous reverra bientôt!» » ajoute le quotidien français.

Le créneau du réseau social alternatif est déjà occupé par Gettr qui a été lancé en 2018 par un ancien proche de Donal Trump, Jason Miller. D’abord annoncé sans modération ou presque, il a finalement été repris en main. Mais alors que seulement des figures issues de milieux contestataires ont ouvert des comptes – et quasiment aucune institutions – on est encore très loin d’une contestation possible des réseaux sociaux dominants.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Aucun mot clef pour cet article.

Les dernières publications :