fbpx

Une solution innovante pour neutraliser les particules fines

La dangerosité des particules fines s’annonce plus meutrière qu’on ne le pensait. En France, les particules fines de type PM2.5 occasionneraient près de 100 000 décès prématurés par an. Soit une hausse de 45 % par rapport aux précédentes estimations, remarquent des chercheurs de l’Université de Harvard. Début février, le fruit de leurs travaux a fait l’objet d’un article dans la revue scientifique Environmental Research. Le coffre de volet roulant se trouve en haut de la fenêtre. © Coferm’ing Deux PME françaises à la manœuvre Les chercheu…

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes