La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

USAID débourse 68 millions de dollars pour acheter et acheminer 150 000 tonnes de blés d’Ukraine



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Le budget est débloqué, la logistique doit désormais suivre. « Les États-Unis, par l’intermédiaire de leur Agence pour le développement international (USAID), ont débloqué un financement supplémentaire de plus de 68 millions de dollars pour permettre au Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies d’acheter, de déplacer et de stocker jusqu’à 150 000 tonnes métriques de blé ukrainien dans le cadre de la réponse aux pires crises alimentaires du monde » explique un communiqué du Département d’État des États-Unis. 

Deux fondations américaines, Buffet et Minderoo, ont participé à la première opération d’exportation d’une cargaison de l’USAID à visée humanitaire destinée à la Corne de l’Afrique, frappée par des sécheresses historiques. « Cette cargaison contribuera à la réponse humanitaire dans la Corne de l’Afrique où une sécheresse historique pousse des millions de personnes au bord de la famine. Cette expédition intervient quelques semaines seulement après que l’ONU a annoncé avoir facilité la conclusion d’un accord entre l’Ukraine, la Russie et la Turquie en vue de la reprise des exportations de céréales ukrainiennes via la mer Noire, interrompues à la suite de l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février. La guerre de la Russie contre l’Ukraine a provoqué une flambée des prix des denrées alimentaires et des produits pétroliers à l’échelle mondiale et a contribué à des niveaux alarmants d’insécurité alimentaire dans les pays confrontés à une famine potentiellement mortelle. Ces 150 000 tonnes supplémentaires de blé financés par l’USAID s’inscrivent dans le cadre de ces efforts et permettront de continuer à apporter une aide alimentaire d’urgence dans les pays confrontés à de graves crises alimentaires » explique le texte.

Malgré la reprise des exportations, le retard d’approvisionnement est important après plusieurs mois d’interruption et des dizaines de milliers de tonnes de céréales qui n’ont pas été livrées.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Aucun mot clef pour cet article.

Les dernières publications :