fbpx

Vaccination : ce nouvel indicateur infaillible des inégalités entre les pays


Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Les écarts de développement entre les pays pourraient se mesurer en fonction des statistiques de vaccination anti-covid. Le Monde  publie un billet à ce sujet qui montre bien cela : « Imaginons que le monde développé ait décidé de vacciner ses populations en amassant dans ses entrepôts la quasi-totalité de la production mondiale pour se prémunir contre d’éventuelles pénuries de doses de rappel et, par la même occasion, contre les inévitables retours de bâton électoraux. Le résultat, avançait lundi 17 mai au cours d’un débat au Forum de Paris sur la paix son président, Pascal Lamy, ex-patron de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), serait « un apartheid vaccinal » mondial entre le Nord et le Sud. « On y est déjà », lui a répondu le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, chiffres à l’appui : les pays à haut revenu, qui abritent 15 % de la population mondiale, ont administré 45 % des vaccins produits dans le monde ; les habitants des pays à bas revenu, qui constituent près de la moitié de la population du globe, n’ont reçu que 17 % des doses produites. Dont 1,8 % pour l’Afrique. »
 
Les appels au partage du vaccins ont été entendus, mais à l’image des campagnes d’aides au développement, on voit bien que ce sont les surplus ou des doses supplémentaires qui sont partagés. On voit surtout que les pays en développement sont tout à fait dépendants des pays du nord. Même si l’on voit que l’étude au cas par cas des accès aux vaccins des pays donnent des indications au-delà du simple développement économique ou de la richesse mais de capacités logistiques ou plus largement de la puissance des institutions.
 
Le constat est d’autant plus alarmant que les conséquences sur le long terme vont être l’accentuation des inégalités. Les campagnes de vaccination doivent être avancées pour pouvoir lancer à fond les plans de relance. Pour les pays du Sud, la campagne traine et de toute façon il n’y a pas de moyens suffisant pour organiser une relance.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Les dernières publications :