fbpx

Vachette/ASSA ABLOY se réinvente dans le contrôle d’accès

https://www.faceaurisque.com/wp-content/uploads/2021/10/jm-cither-1-scaled-e1634717274717.jpg

Par Jean-Marc Cither, Directeur de Vachette/ASSA ABLOY

Avec environ 2,7 milliards de cylindres installés en France à ce jour, Vachette/ASSA ABLOY contribue depuis plus de 150 ans à l’évolution du marché de la sécurité pour assurer la protection des biens et des personnes, dans tous les bâtiments, résidentiels et non-résidentiels, neufs ou en rénovation. En matière de sécurité, les besoins des bâtiments tertiaires et des Établissements Recevant du Public ont évolué : contexte règlementaire du PPMS pour les établissements scolaires, risques d’attentats, digitalisation de la société, besoins de traçabilité… Jean-Marc Cither, directeur de Vachette/ASSA ABLOY explique comment la marque se réinvente pour accompagner le secteur tertiaire dans sa digitalisation et anticiper les besoins en solutions électroniques.

Pourquoi et comment le marché de la sécurité se transforme-t-il ?

Le marché de la sécurité est globalement en progression depuis une dizaine d’années. En 2019, il affichait une croissance de 3,8 %¹. Si les prévisions pour l’année 2020, fortement impactée par la crise sanitaire et l’arrêt de nombreux chantiers, sont bien moins optimistes, les besoins de sécurisation demeurent, dans tous les bâtiments, résidentiels et non résidentiels. Le sentiment d’insécurité persistant, accru par les risques d’attentats et le déploiement du plan Vigipirate, et la demande croissante de solutions intelligentes, ont un impact notable sur le développement de la filière.

En matière de sécurité, un secteur se distingue par son dynamisme, celui du contrôle d’accès. Il enregistre une croissance de 6,5% en 2019² et les prévisions pour 2020 sont également positives (+2%)³ contrairement à d’autres secteurs de la sécurité fortement impactés par la crise. Il bénéficie de nombreux facteurs.
Tout d’abord l’évolution de la réglementation liée aux différents secteurs, notamment celui des bâtiments publics. Dans le cas des établissements scolaires, le PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté) a une incidence directe sur les équipements de sécurité. Ce plan vise à assurer la mise en sécurité de toutes les personnes présentes dans l’établissement en cas d’accident majeur externe (d’origine naturelle, technologique ou humaine), causant de très graves dommages à un grand nombre de personnes, aux biens et à l’environnement.

Le marché est également boosté par l’évolution des usages. Dans le secteur tertiaire, le recours croissant au télétravail et au flex office, mais aussi l’externalisation de services, incitent les donneurs d’ordre à opter pour des solutions électroniques plus fiables, flexibles et sécurisées pour gérer leurs accès. Ces systèmes, dont les technologies se sont démocratisées, répondent en outre à un besoin de traçabilité et de maîtrise des accès. Enfin, le renouvellement de systèmes vieillissants est également un levier de développement.

Si l’on regarde de plus près les projections pour le marché français du contrôle d’accès, on note que, s’il demeure dominé par les systèmes centralisés, un fort développement des serrures électroniques est attendu d’ici 2023. L’étude MSI de février 2019 (Le marché du contrôle d’accès électronique en France : attentes des utilisateurs et perspectives de développement) prévoit que ce segment représente 293,7 M€ en 2023 vs 185,3 M€ en 2017.

Comment Vachette/ASSA ABLOY ambitionne de devenir leader du cylindre électronique ?

Avec plus de 15O ans d’expertise du monde de la sécurité, nous sommes aujourd’hui leader en France de la sécurisation des accès. Grâce à cette expérience et à notre capacité d’innovation, nous nous adaptons en permanence aux évolutions du marché et aux normes de sécurité, tant dans les bâtiments neufs qu’existants. Si le résidentiel représente aujourd’hui 60% de notre activité, notre présence dans le tertiaire progresse grâce à notre offre produits, la plus large du marché, à notre force de prescription et à l’accompagnement que nous apportons à nos clients à toutes les étapes de leurs projets, du diagnostic de sécurité des bâtiments et l’aide au choix, à la conception et à la fabrication de produits adaptés aux nouveaux besoins.

Dans le secteur non résidentiel, et tout particulièrement celui des collectivités, nous déployons depuis plusieurs années notre offre de cylindres électroniques. Celle-ci répond à une demande croissante, notamment des administrations, musées ou lieux d’enseignement, qui y voient une solution à la fois performante et simple à installer et à utiliser, pour gérer leurs accès avec fiabilité. Nous souhaitons aujourd’hui accélérer notre croissance sur ce segment et avons adapté notre organisation pour y parvenir. C’est la mission de notre nouvelle équipe dédiée “Digital Access Solutions”, pilotée par Tatiana Bezie.

Cette équipe constituée de 5 personnes réparties sur le territoire est entièrement dédiée aux solutions électroniques afin de développer le marché et de soutenir les équipes commerciales (40 personnes). Ses missions consistent à faire connaître la solution eCLIQ, transformer le parc existant de cylindres mécaniques vers des solutions électroniques et développer les ventes sur nos secteurs prioritaires, à savoir celui des collectivités, des bâtiments historiques et musées, de l’éducation (de la petite enfance au lycée). Notre ambition et nos perspectives de croissance : doubler notre chiffre d’affaires d’ici 2 ans et atteindre 15% de part de marché.

Comment Vachette/ASSA ABLOY ambitionne de devenir leader du cylindre électronique ?

La gestion des accès est un enjeu majeur de sécurité pour les bâtiments publics.. Nous accompagnons depuis de nombreuses années les collectivités qui sont généralement confrontées à un nombre important de sites et de points d’accès à sécuriser. Elles sont en quête de solutions à la fois fiables et performantes pour lutter contre le vol et éviter les intrusions, et, dans de nombreux cas, en harmonie avec l’architecture des édifices.

Prenons l’exemple de la ville de Vincennes. De multiples sites municipaux – parmi lesquels 12 écoles, 11 crèches, l’hôtel de ville et le centre technique municipal – s’appuyaient sur un plan de combinaison mécanique dont l’organigramme comprenait non moins de 4000 clés ! Un système complexe et coûteux du fait des risques liés à la perte de clés. En 2015, la ville a souhaité opter pour un verrouillage innovant, sans câblage, et facile à installer qui permette de gérer en toute sécurité les droits d’accès de manière flexible et d’obtenir une traçabilité pour tous les utilisateurs et toutes les serrures.

La ville a donc choisi notre technologie de verrouillage sans fil électronique eCLIQ pour équiper ses bâtiments – entre 2015 et 2021 – afin de simplifier la gestion de la sécurité et de résoudre son problème de perte de clés. La direction de la sécurité peut ainsi accorder à distance un accès contrôlé à ceux qui en ont besoin, là où ils en ont besoin. Les clés perdues sont mises sur liste noire par le système eCLIQ, une source d’économies par rapport au remplacement des cylindres mécaniques.

* 1,2 et 3 – Sondage En toute sécurité – septembre 2020

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article