fbpx

Vidéo – Pour rester zen, ces élus méditent avant le conseil municipal

méditation conseil municipal

L’élue Émilie Desmons-Costes, spécialiste des massages de bien-être, a proposé à toutes les personnes présentes une courte session de méditation avant de commencer le conseil municipal. (Crédit : Capture d’écran YouTube)

L’élue Émilie Desmons-Costes, spécialiste des massages de bien-être, a proposé à toutes les personnes présentes une courte session de méditation avant de commencer le conseil municipal. (Crédit : Capture d’écran YouTube)

Inspirer. Expirer. Se reconnecter au moment présent. À Castanet-Tolosan, au sud-est de Toulouse, des élus se sont livrés à une petite séance de méditation avant le conseil municipal, ce 13 avril 2021. Une “zen” attitude qui se développe lors des réunions en entreprise, mais reste encore insolite en politique.

En introduction à cette méditation, le maire écologiste Xavier Normand a passé la parole à Émilie Desmons-Costes, adjointe déléguée à l’enfance, la jeunesse et aux sports. Cette dernière, spécialiste des massages de bien-être, a invité toutes les personnes présentes – élus, agents, techniciens ainsi que les journalistes -, à “prendre un petit temps de centrage, […] pour vraiment arriver dans cette salle et rassembler toute notre attention et notre concentration pour le bon déroulement de cette réunion à venir”.

À lire aussi : Christophe André : Comment rester zen dans un monde de fous

Méditer pour apaiser les tensions

Deux minutes durant, l’adjointe a orchestré cette courte méditation en pleine conscience filmée et partagée sur la chaîne YouTube de la mairie. Réajuster la façon dont on est assis, bien mettre les pieds à plat sur le sol, prendre conscience de sa respiration… “Je souhaite que le meilleur de nous soit mis au service de ce Castanet que nous avons tous en commun”, a-t-elle conclu. Une idée qui semble avoir été plutôt bénéfique : le conseil n’a duré que 2h15, contre 6 heures lors du précédent, durant lequel les échanges avaient été “violents et agressifs”, rapporte La Dépêche du Midi. 

Le calme aura duré jusqu’au moment des questions posées par l’opposition. Il aura suffit d’une réflexion à propos de l’urbanisme pour irriter le maire : “Monsieur Tournon, je vous demande de vous taire. Vous racontez des histoires, vous propagez des rumeurs avec une envie de nous mettre en difficulté sur notre projet politique d’urbanisme”, a-t-il lâché. Reste à voir si les élus se prêteront à nouveau à ce petit exercice de méditation guidée pour calmer les esprits durablement.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article