fbpx

VIDÉO – Une maison imprimée en 3D et en matières recyclées

A Beaucouzé en matière de Maine-et-Loire, près d’Angers, des robots se trouvent être entrés en fait le 21 juin dernier pour batir une maison atypique. Neuf pièces de 130 m² sur 2 niveaux, imprimées sur la 3D, et sur la grande partie sur la matières recyclées.

Dans l’origine de le projet: le fédérateur Empreinte. Piloté à travers l’entreprise ERB, ce dernier regroupe une trentaine d’acteurs du domaine qui imaginent proposent un nouvelles manières concernant le bâtir, plus écologiques et respectueuses pour obtenir l’humain. Des fabriquants, start-ups du BTP, industriels, architectes, paysagistes, ou encore bureaux d’études.

Capital quand on connait que le domaine de la construction se révèle être responsable à quant à lui seul de près dans 20 % un ensemble de émissions de brouillard à effet relatives au serre dans le monde.

Ce collectif mise en ce qui concerne des outils numériques, tels que l’impression EN TROIS DIMENSIONS, la réalité augmentée, proposent un nouveaux matériaux, de même que sur l’économie orbiculaire pour “gagner en geste environnementale et des hommes, sans perdre de efficacité” .

Une maison technique et écologique 

Ces murs de la première maison se trouvent être imprimés en EN TROIS DIMENSIONS , en collaboration grace à l’entreprise Batiprint EN TROIS DIMENSIONS, connue pour avoir élaboré le projet Yhnova, à Nantes de 2017, dont vous vous parlions au sein de cet article .

La mousse au sein de polymère utilisée se révèle être à base dans bouteilles plastique recyclées. L’isolation de la résidence permet ainsi de recycler 13 000 vêtements, selon le unificateur. Pour les murs, l’entreprise emploi du granito bas-carbone , composé à partir proposent un déchets de chantier récupérés.  

Une partie de maison est recouverte d’un bardage de bois, et l’isolation du toit est de fibre de rejeton. La toiture monopente est quant à miss agrémentée d’un procédé de collecte touchant à l’eau de grain. Celle-ci sert après cela à alimenter l’espace extérieur, inspiré de permaculture.  

Un ensemble de matériaux recyclés 

Dans l’intérieur aussi ces matériaux utilisés se trouvent être respectueux de l’environnement. Les peintures seront recyclées. Le collectif oeuvre avec l’entreprise Circouleur, qui les confectionne à partir au sein de peintures collectées de déchetterie. “28 millions relatives au litres de peinture sont incinérés tous les ans en France, ce qui produit 150 000 centaines de CO2” , explique le unificateur Empreinte sur ton site .  

En définitive, les terres tirées du chantier sont réutilisées dans des terrains agricoles avoisinants. Et ces déchets de chantier sont valorisés de granulats pour être transformés en béton.  

Ce collectif Empreinte organise des visites quel que soit le moment du chantier, de découverte des diverses étapes de la maçonnerie. Il est également envisageable de “visiter” on-line la future résidence, grâce à un instrument reposant sur la 3d.  

Cet éditorial a été réalisé au moyen du soutien de  Leroy Merlin .  
Retrouvez sur cette page les épisodes  Habitons Lendemain .
 

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article