La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Yannick Jadot plaide pour un embargo total sur le gaz et le pétrole russes



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Sans dépendance aux hydrocarbures, il n’y aurait pas non plus de dépendance vis-à-vis de la Russie. C’est sur cette argumentation que le candidat écologiste Yannick Jadot base sa position sur le conflit ukrainien. Dans une tribune publiée par Le Monde il appelle à décréter un embargo total de la France et de l’Europe sur les hydrocarbures russes.  « Ce jeudi 10 mars, à Versailles (Yvelines), les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne doivent répondre à l’appel du président ukrainien Volodymyr Zelensky et décider d’un embargo sur le gaz et le pétrole russes. Je l’ai demandé dès le samedi 5 mars en m’adressant aux Françaises et aux Français qui, nombreux, manifestaient leur solidarité avec le peuple ukrainien. Nous devons le faire et nous le pouvons, en France et dans toute l’Europe, solidairement. Nous le devons, car cette invasion de l’Ukraine constitue une menace directe pour notre liberté et notre sécurité. Il nous faut, pour faire cesser cette entreprise de destruction et les crimes de guerre commis contre les populations civiles, massifier les sanctions économiques et financières, traquer les fortunes des oligarques chez nous et dans chaque paradis fiscal, équiper militairement la résistance ukrainienne » commence le texte.
 
Saluant la réponse européenne commune depuis l’invasion russe, Yannick Jadot invite à se concentrer sur la question énergétique pour que les sanctions décrétées soient plus cohérentes : « Les exportations de gaz et de pétrole rapportent 700 millions de dollars [environ 637 millions d’euros] par jour à Vladimir Poutine et à sa machine de guerre [c’était le cas dans les vingt-quatre heures suivant la reconnaissance de l’indépendance des Etats séparatistes ukrainiens par le président russe, le 21 février]. Nous devons mettre un terme à cette dépendance de l’Union européenne : son économie sous perfusion d’énergies fossiles la met à la merci du chantage d’un dictateur. Trop de responsables politiques européens y ont succombé. Il nous faut sortir du gaz et du pétrole, et non créer de nouvelles dépendances. Le combat pour notre sécurité est bien, aussi, celui du climat ».
 
Lire la tribune en intégralité sur le site du journal « Le Monde »

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :