fbpx

#122 – Cap ou pas cap ?

Le pire dans cette vidéo, c’est que la personne continue son chemin malgré les avertissements sonores du conducteur.

Ça me fait penser à ceux qui sont dans la persévérance à outrance. Ils vivent une situation à risque qui pourraient leur coûter la vie, mais leur cerveau est en « mode automatique » et ils continuent comme si rien ne pouvait arriver.

C’est l’exemple du conducteur qui roule 30 km/h au-dessus de la vitesse autorisée parce qu’il est en retard pour un trajet de 5 km. On a beau lui dire que ça ne changera rien, il continu quitte à se tuer ou tuer quelqu’un d’autre.

L’approche neurocognitive et comportementale permet d’apporter à ce genre d’individu un peu de « souplesse ». L’idée est de l’emmener vers un mode de fonctionnement « adaptatif ».

Chez Prévenircestchanger, on sait comment faire !



|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes